Peut-on pratiquer l’OMAD en étant enceinte ?
Peut-on pratiquer l’OMAD en étant enceinte ?

Peut-on pratiquer l’OMAD en étant enceinte ?

Suite à l’attrait de plus en plus conséquent pour le jeûne intermittent et l’OMAD, les femmes enceintes peuvent se poser la question de la pratique du jeûne en étant enceinte. Nous allons voir pourquoi il est peu recommandé de pratiquer un jeûne intermittent ou l’OMAD pendant la grossesse. Toutefois, il peut être intéressant de consulter un médecin spécialisé afin d’avoir toutes les informations nécessaires sur votre pratique du jeûne durant votre grossesse.

Les aliments contre indiqués pendant la grossesse

Outre le fait de pratiquer le jeûne intermittent, durant la grossesse, des aliments sont contre-indiqués voire interdits. Il est indispensable de contrôler son alimentation durant une grossesse pour la bonne santé du bébé, mais aussi de la maman.

Certains aliments sont à éviter en prévention de certaines maladies : la toxoplasmose, la listériose ou encore la salmonellose. En plus des aliments interdits, nous retrouvons des aliments à limiter ou éviter pendant la grossesse : les édulcorants, le café, le soja ou encore certains poissons. Découvrez quoi manger pendant l’OMAD.

Liste des aliments interdits pendant la grossesse :

  • Oeufs crus ou à moitié cuits
  • Viande crue ou non cuite à cœur (steaks, steak tartare, rosbif)
  • Jambon cru et charcuterie crue (prosciutto, salami),
  • Fromages au lait cru et fromages à pâte molle (camembert, fromages à croûtes lavées)
  • Poissons crus et fumés (sushi, saumon fumé)
  • Les aliments végétaux qui ne sont pas chauffés avant leur consommation (surtout le fruits, les légumes, la salade) devraient être soigneusement lavés.
  • Comme l’agent pathogène de la toxoplasmose est également transmis par les chats et par leurs excréments, les femmes enceintes devraient également éviter les contacts étroits avec les chats. Confiez le nettoyage de la litière à d’autres personnes ou portez des gants en caoutchouc si vous le faites vous-même, tout comme lors du jardinage.

Liste à retrouver sur le site aptaclub

Peut-on jeûner en étant enceinte ?

Dans les faits, oui, nous pouvons jeûner en étant enceinte. Sur internet, nous pouvons trouver des témoignages sur la pratique du jeûne intermittent pendant la grossesse. Par exemple, le site Soins d’oummi nous parle de son expérience du jeûne intermittent. Néanmoins, nous devons nuancer le propos. Le jeûne intermittent est possible durant une grossesse. Cependant, tout dépend du style de jeûne que vous souhaitez pratiquer. Le fasting 16/8 est possible puisqu’il s’agit, uniquement, de couper le petit-déjeuner. Rien de très choquant pour le corps ou pour le bébé. Par contre, jeûner sur une plus longue période peut être difficile à supporter et dangereux pour le bébé.

Il est indispensable d’en parler à son médecin avant de pratiquer tout type de jeûne intermittent. Découvrez aussi, la pratique du jeûne et le sport.

La pratique de l’OMAD enceinte ?

Sachant tout cela, il peut être difficile de pratiquer l’OMAD en étant enceinte. En effet, l’OMAD nécessite un effort considérable à votre corps : hormones, glycémies, etc. La pratique de la méthode OMAD peut être négative pour la santé du bébé.

Durant les premières semaines, l’OMAD pourrait aggraver les nausées et les vomissements. Votre corps sera, sans doute, plus faible et il sera difficile d’accepter le fait de ne plus manger pendant 23 heures. Pour les femmes n’étant pas pratiquantes expérimentées de l’OMAD, il peut être très difficile de se couper d’une alimentation « normale ». Effectivement, les débuts de l’OMAD nécessitent un temps d’adaptation que vous n’aurez pas forcément en étant enceinte.

A partir du troisième trimestre, il est encore moins recommandé de pratiquer l’OMAD. Il s’agit là d’une période cruciale pour le développement et la croissance du bébé. Ne pas s’alimenter pendant 23 heures pourrait entraîner des complications sur la bonne croissance du bébé.

Nous ne recommandons pas la pratique de l’OMAD pour les femmes enceintes. Cependant, si vous souhaitez avoir un avis d’un spécialiste, n’hésitez pas à consulter et profiter de l’expérience d’un médecin. Aussi, il est possible de souffrir de constipation pendant l’OMAD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *